Masse au repos VS masse holographique

Bonjour à tous,

Cela fait quelques années que je m’intéresse avec passion à la physique unifiée, je suis fier de poster ici mon premier message, je passe à tout le monde le grand bonjour !

Lorsque l’on détermine la masse d’un trou noir en divisant l’énergie du vide de son volume par l’énergie du vide de sa surface, on calcule en fait pour chaque PSU de surface, combien on en a à l’intérieur, c’est à dire quelle force sous-tend chaque point de la surface, c’est la masse holographique. La force gravitationnelle qui s’applique autour de l’objet est une expression de cette masse. Quand on applique ça à un proton ce sont tous les protons de l’univers qui sous-tendent chacun d’entre eux (l’instinct grégaire comme une harmonique de cela?), et cette force gravitationnelle est l’interaction forte.

Quand on mesure la masse on repos on mesure pour chaque PSU dans le volume combien on en a à la surface : c’est une toute petite fraction d’un seul PSU, un nombre tout petit. Cela signifie quelle quantité d’énergie chaque PSU du volume peut exprimer dans l’univers, à l’extérieur.

Clairement quand on mesure la masse holographique et la masse au repos on ne mesure pas la même chose. Donc quand le modèle standard dit qu’il connait la masse d’un trou noir et qu’il connait la masse d’un proton, en fait il se méprend en croyant mesurer la même chose alors qu’en réalité non.

Pour trouver la masse, si je ne me trompe pas, côté cosmologique on mesure (calcule) la courbure de l’espace temps. Côté quantique on mesure la perturbation d’un double champ électrique + magnétique par la présence d’un proton.

C’est là que j’ai du mal à saisir en quoi et pourquoi ce que l’on mesure est différent dans ces deux cas, sans doute parce que je ne connais pas les protocoles et les équations utilisées de part et d’autre. En effet je ne suis ni physicien ni mathématicien, mais je suis certain que cela peut être compris quand même…

J’ai lu les explications qui disent que la masse holographique c’est la masse du point de vue de l’univers et la masse au repos c’est celle du point de vue de l’observateur, mais concrètement, qu’est-ce que cela signifie? Je me retourne les méninges pour saisir cela. J’ai plusieurs fois en découvrant la physique unifiée eu des moments où d’un coup ça s’éclaire, je fais les liens, je comprends… Mais sur cette question, il reste un flou qui à la fois me gêne et me rend curieux…

Merci d’avance pour vos retours et votre aide !

Raphaël

1 Like

Je viens de comprendre !

J’ai rêvé ce qu’est le proton holographique mais la sensation, les images ne me donnaient pas pour autant l’explication mentale. Et là ça vient de connecter! Je viens de comprendre, et ça colle exactement à ce que j’ai ressenti en rêvant.

Comme le proton est connecté aux autres protons par sa surface, il est un nœud de réseau au sein duquel les informations circulent en permanence.

Diviser le volume par la surface c’est calculer la quantité d’information qui circule dans ce proton. Autrement dit, la quantité d’information que tous les protons apportent à ce proton.
Diviser la surface par le volume c’est calculer la quantité d’information que ce proton injecte dans le réseau, sa participation propre. Autrement dit la quantité d’information que ce proton apporte aux autres protons.
Ce sont deux versants d’une dynamique de feedback. C’est du donner/recevoir.

La sensation que j’avais c’est celle d’un réseau, d’une circulation où ce que je sentais c’était le poids du réseau qui était comme un poids flottant, liquide, organique, faisant un tout, les différents protons se tenant les uns les autres on pourrait dire… Donc ça y est je crois que j’ai capté. Quel génie! Merci Nassim!

1 Like

Votre explication est très claire.
La masse au repos c’est l’énergie capable de “sortir” du proton et de rentrer en intéraction avec tous les autres protons de l’univers (énergie de surface : ratio pression gravitationnelle de tous les protons de l’univers sur un proton / pression centripède de l’intérieur du proton (de ses milliards de USP) vers sa surface).
La masse holographique c’est la quantité d’information disponible dans l’univers à l’échelle d’un proton, d’une étoile, d’une galaxie, etc. La quantitié d’information totale ne change pas mais la densité change à chaque échelle.
Le tout connecté dans un réseau dynamique d’échange d’énergie entre toutes les parties du tout.

2 Likes