Mémoire, cerveau, conscience

Bonjour, dans cette récente vidéo proposée (https://youtu.be/wsx7gDLrbts) Nassim explique que nous laissons de l’information sur le champ électromagnétique oscillant de l’espace-temps. C’est ce qu’on appelle notre mémoire qui n’est pas dans notre cerveau. Mais notre cerveau et notre corps sont comme une antenne oscillatoire qui puise dans ce champ d’informations. Il n’y a donc pas de différence entre soi et la conscience. Cela voudrait dire que notre cerveau - ses zones différenciées et répertoriées par la neuroscience - sont en réalité des émetteurs-récepteurs, des encodeurs-décodeurs d’informations. Bien que nous faisions tous partie du même flux, chacun l’appréhende depuis une coordonnée spécifique de l’espace-temps avec une rétroaction différente. Nous sommes donc un petit morceau de l’univers à travers lequel la conscience peut s’exprimer. Je me suis demandé alors: avons-nous encore - ou néanmoins - une conscience cervicale? Des pensées indépendantes de la conscience? Ou faut-il au contraire en finir avec les notions de pensées, d’esprit, d’âme? Si tout est un petit morceau de l’univers à travers lequel la conscience peut s’exprimer, tout en provient et tout y retourne, mais on peut augmenter le flux et l’influence sur la structure de l’espace. Il faut donc aller à l’intérieur de nous-mêmes. Mais la conscience est bien plus profonde que notre personnalité. Elle serait donc à plusieurs échelles? J’ai un peu de peine à tout saisir. Je me réjouis de vous lire.

Dans le fond, ce que je peux faire est de vous proposer ce petit jeu:
Vous prenez un damier, et observez l’opposition entre noir et blanc.
Vous dessinez un damier dont la première case est blanche, un autre dont la première est noire.
Vous avez au préalable réalisé une table de multiplication “simplifiée”, en additionnant les chiffres pour n’en obtenir qu’un dans chaque case.
Remplissez alors les cases des damiers. Observez!

Donner aux chiffres une concordance avec les couleurs.
Dessiner un carré, un cube, des cubes, des sphères, et vous obtenez ceci:

Ceci est le champ de conscience unifié. E=mc²
La relation au vivant est la clé.

Une fois connecté au réseau, c’est comme avoir accès à un “internet universel”.

Voilà ce que je peux dire. :wink:

1 Like

Merci infiniment pour cette belle illustration du cham de conscience unifié auquel nous avons tous accès. Cela dit, vous écriviez je crois: “Or rien n’est inaccessible pour la Conscience étant donné quelle englobe tout (dans cet Univers), ce n’est pas une expression définie de quelques choses de plus grand, c’est le point de départ.
Les dynamiques de retour d’information sont inhérentes à la conscience, comme la conscience est inhérente aux dynamiques de retour d’information. Mais la raison de l’émergence de la Conscience en cet Univers est métaphysique: c’est une volonté “vibratoire”, ou énergétique dont seule une plus grande Conscience est maître.” Il y a donc bien des niveaux de conscience différents. Le nôtre peut même semble-t-il évoluer. Nassim écrivait à ce sujet: “Donc chaque chose/ objet est conscient. Chaque chose/ objet nourrit le champ du vide et le champ du vide nourrit la chose/ objet en retour. La quantité d’information que vous êtes capable de transférer (uploader) dans le système est directement dépendante de la résistance que vous opposez à la quantité d’information que vous êtes capable d’accueillir.” J’imagine que c’est aussi valable si j’informe mal le champ? Ou si mon antenne encode ou décode mal? Dans ce cas, c’est moi qui limite le retour d’information. C’est du moins ce que j’en comprends…
Bien à vous: Philippe

1 Like

Oui c’est ça, c’est très bien dit.

“si mon antenne encode ou décode mal” -> Faites donc les réglages, sinon vous n’avez pas accès au cours!
Pour ma part, c’est cette méthode que j’utilise, et je “CAPTE” que “l’examen approche”:


Comme un livre ouvert…

Amour et Lumière :rainbow:

Merci pour cette belle illustration holofractale. Voici ce que j’utilise en association avec la musique:


:relaxed:
Philippe

Le problème avec ça, c’est que je n’en comprends pas la démarche… Ceci n’est pour moi qu’un détail, alors que ce travail des recherches que je mène révèle lui “la trame de toute chose”. Comprenez-vous cette idée , Philippe, d’unifier noir et blanc, pair et impair, riches et pauvres, intérieur et extérieur, haut et bas, forme et conscience…?

Cher Fred, merci pour votre réponse et oui, je ne comprends pas ce que vous dites à partir des dessins; désolé, je le reconnais volontiers.
Néanmoins mon intuition - un détail certes - du rôle joué par la musique dans notre trame de toute chose vient d’être confirmée:


Alors je vous dit simplement restons-en là et
Namaste
Philippe

@lesnuss image