Origine de la masse et de la rotation de toute chose

Bonjour,

il y a des notions que j’ai encore du mal à comprendre dans le cours.

Dans le modèle de la physique unifiée, l’orginie de la masse des protons est la différence entre les informations contenues dans le volume du proton, qui ne peuvent pas sortir, qui ne sont pas reliés aux autres protons de l’univers et les informations contenues sur la surface du proton qui peuvent échanger des informations avec les autres protons. c’est ça?

La rotation de toute chose est créée par le gradient de l’énergie des fluctuations du vide quantique. Mais pourquoi la densité de l’énergie du vide serait-elle plus grande à petite échelle plutôt qu’à l’échelle cosmologique? N’est elle pas la même en tout point de l’univers?

Bonjour Thomas,
En effet vous le détaillez très bien ici, autrement dit la masse est la partie exprimée de l’information d’un corps de Schwarzschild, donc d’un proton ou encore d’un trou-noir cosmologique. Ceci explique la différence entre les 10^55g d’information que le proton contient et les 10^-24g - cette fois-ci de masse -mesurés en laboratoire.

C’est correct encore une fois, comme dans tout système l’énergie se manifeste lorsqu’il y a un gradient d’énergie localement. La spirale est l’expression la plus simple pour harmoniser ces gradients par l’échange mutuel de leur énergie. Au niveau quantique, les fluctuations de Planck nourrissent sans cesse ces dynamiques toroïdales qui s’expriment ensuite à travers toutes les octaves de l’expression de la matière.

L’écart de densité entre le vide quantique et le vide cosmologique est de 122 ordres de grandeurs, populairement appelé “La Catastrophe du Vide”. Au niveau quantique une densité de 10^93g/cm^3 est mesuré par les physiciens quantiques, la même densité que dans un proton… Alors que les astrophysiciens mesurent une densité de 10^-29g/cm^3, la densité du vide interstellaires, là où il n’y a pas de gradients de Planck pour créer notre matière si chère, nos protons.

L’exemple le plus parlant est le suivant: si vous preniez un proton et fassiez que ce dernier ait le rayon de notre Univers, alors quelle serait sa nouvelle densité de vide? Vous l’avez sûrement devinez, il aura la densité du vide interstellaire que mesurent actuellement les astrophysiciens. C’est d’ailleurs la théorie énoncée par Nassim pour expliquer la naissance de notre Univers, un proton s’échappant d’un autre univers, lequel une fois libéré de la pression de son univers nourricier enflerait en un nouvel Univers…

La densité extrême de Planck au niveau quantique, dans les particules subatomiques, est due à leur singularité, un pont entre le monde de l’information et la matière qui n’est autre que l’expression de cette information en constante fluctuation (fluctuations de Planck = vide quantique = éther)

Pour résumer, là où il y a de la matière, il y a un échange très important de Planck (=d’information du vide quantique). Il en résulte une très grande densité locale.
De cette perspective, le vide interstellaire ne subissant que très très peu de ces dynamiques, la densité du vide apparaît comme bien bien plus faible.

Le vide quantique exprime son énergie du vide (gradients en spirale, dynamiques toroïdales) lui donnant une densité d’énergie du vide apparente très forte; le vide interstellaire, lui, est en équilibre quasi-parfait, n’exprimant pas cette énergie du vide (vecteur d’équilibre, structure à 64 tétraèdres) lui procurant une densité d’énergie du vide apparente très faible.

1 Like

Merci Hugo je comprends mieux grâce à vous.
En fait la densité d’énergie des fluctuations du vide quantique n’est pas la même partout. Elle est plus forte là où il y a de la matière. J’arrive à concevoir cela maintenant
Mais je me demande comment elle s’est organisée ainsi en matière très énergétique et en vide cosmologique en dehors.
Ce serait par simple attraction gravitationnelle ? Des SPU en rotation cohérente ont une petite masse et ont donc attirés plus de SPU créant plus de masses jusqu’à former des planètes et des étoiles ?
Car Nassim dit qu’il y a un trou noir au centre de chaque planète et de chaque étoile et qu’il était là à sa naissance.
Est-ce comme cela que ça fonctionne ?