Quel sens physique donner à E=mc2?

La vitesse de la lumière est postulée par Einstein comme étant indépassable. Je ne comprends pas comment on peut donner un sens physique à cette équivalence entre l’Energie et la masse, puisqu’il est, selon Einstein lui-même, exclu de pouvoir aller au carré de la vitesse de la lumière.

Dans 4.4.5, je lis: " nous pouvons établir que E et m résultent des fluctuations du vide et que la vitesse de la lumière ( c ) découle des oscillations du vide à l’échelle de Planck tournant sur elles-mêmes à cette vitesse à l’endroit même de l’horizon des évènements du proton."; par “cette vitesse” faut-il entendre c ou c2?
Et comment se distinguent les fluctuations des oscillations du vide? Les premières apparaissant responsables de la matière et les secondes de la vitesse de la lumière.

“En physique quantique, E, l’énergie, est mesurée en termes de moment; m, est la masse des gravitons apparaissant en certains endroits; c est la vitesse de la lumière déterminant la flèche du temps. (A la vitesse de la lumière, le temps reste immobile). Ainsi, le côté droit de l’équation d’Einstein représente l’espace/temps tel que nous avons coutume de le percevoir.Quant au côté gauche il représente le moment, c’est-à-dire le potentiel d’énergie disponible à tout instant. E est par conséquent un terme non localisé qui, en fait, est relié à l’espace/temps à travers un transformation de Fourrier!”
-> La synchronicité, l’âme et la science - Karl Pribram