Rapports similaires entre espace, eau, et ADN

Rapports similaires entre Espace, Eau et ADN
Physique unifiée, biologie unifiée, génétique unifiée ?

Il existe un rapport similaire entre l’espace vu par rapport au cosmos, entre l’eau vue par rapport à la cellule, et entre les gênes humain vus par rapport à l’ADN humain.

L’espace, c’est à dire le vide interstellaire, occupe 94,5% de la totalité de l’univers. Plus si on y inclus l’espace subatomique.
La physique moderne ne s’occupe que de la matière et ignore tout du vide.

L’eau occupe d’un point de vue moléculaire, et non pas de sa masse, 99% des molécules d’une cellule, 0,5% appartiennent aux minéraux et 0,5 % aux molécules organiques.
La biologie moderne et la médecine moderne ne s’intéressent qu’aux minéraux et aux molécules organiques sur lesquelles sont fondées toutes leurs théories.

Les gênes humains codants ne représentent que 3% de l’ADN total, autrement dit 97% de l’ADN humain ne sert à rien, est dénommée ADN superflu ou en anglais junk random DNA.
En génétique, on ne sait quasiment rien de ce désert que constitue 97% de l’ADN humain.

Donc voici 3 domaines fondamentaux , la physique, la biologie et la génétique qui ignore la quasi totalité du domaine dont elle s’occupe.

L’ignorance de l’être humain est immense dans ces 3 domaines de la science.

Nous savons que l’espace est indissociable du temps et qu ‘il constitue l’espace temps.
Nassim Haramein démontre que l’espace temps se courbant dans les trous noirs, celui ci peut communiquer d’un trou noir à un autre par les trous ver et ce quasiment instantanément par intrication, de la même maniere que les protons s’intriquent les uns les autres.
Le temps nécessite de la mémoire pour se définir, et l’espace temps constitue aussi une reserve de mémoire .
99% de l’univers servirait à la transmission de l’information et de la mémoire
telle qu’on le conçoit dans la physique unifiée.

Marc Henri en reprenant les travaux de Benveniste et de Montagnier sur l’eau suggère que l’eau intracellulaire compris entre la membrane et le noyau
sert de transfert d’information par le biais de l’arrangement de certaines de ses molécules qui transmettent le champ magnétique des molécules.
L’eau intracellulaire sert avant tout à transmettre de l’information qu’elle est capable de mémoriser.
Le rôle principal de l’eau biologique est d’avoir de la mémoire, c’est sa principale caractéristique , contrairement aux affirmations de la biologie et de la médecine officielle.

Nous ne savons rien des 97% de l’ADN humain qui semble ne servir à rien.
Pour certains scientifiques ces filaments d’ADN ne semblent avoir ni logique ni informations pertinentes, pour d’autres elle pourrait contenir des informations sur l’origine de la vie.
En faisant l’analogie avec la proportion espace-temps/univers, et Eau/mineraux-molecules organiques, on peut en déduire que cet ADN superflu serait le réservoir de la mémoire et de l’information de l’ADN, et les 3% de gênes l’expression actuelle de ces informations via la mémoire de l’ADN superflu, qui devient alors essentiel.

En conclusion on pourrait être amener à dire que la transmission d’informations via la mémoire est essentielle dans le domaine de la cosmologie, de la biologie et de la génétique.

C’est pour cette raison qu’elle représenterait la quasi totalité des domaines respectif auquel elle se rattache.

Le rôle du vide interstellaire (99%) serait de transmettre des informations mémorisées.
Le rôle de l’eau cellulaire (99%) serait de transmettre des informations mémorisées.
Le rôle de l’ADN superflu (97%) serait de transmettre des informations mémorisées.

Le rôle de la transition d’informations mémorisées apparaitrait donc comme primordial dans ces 3 domaines de la science et de la Vie.

Nassim nous le démontre avec la physique unifiée, reste à creuser cette analogie pour l’eau et l’ADN, ouvrir un thème de biologie unifiée et de génétique unifiée…

1 Like