Viktor Schauberger, un scientifique oublié

A l’occasion d’une émission sur le site Nurea TV: Ovnis et 3ème Reich, j’ai redécouvert un livre qui m’a marqué parce qu"il reprend les idées de Nassim Haramein, tant sur son parcours que sur les questions qu’il pose. Peut-être le connaissez-vous mais je n’en suis pas sur car Nassim Haramein en aurait surement parlé. Il s’agit d’un livre paru en Grande Bretagne : “The starling insights of Viktor Schauberger” et traduit en français sous le titre: "le génie de Victor Schauberger " et écrit par Alick Bartholomew. Il se trouve sur internet. Voici sa présentation.:

"Garde forestier de métier, naturaliste et inventeur, Victor Schauberger (1885-1958) conçut une écologie avec la nature bien avant la démarche contemporaine. Grand observateur des phénomènes de la nature, il découvrit les nombreuses propriétés de l’eau en qui, il voyait le support de toute vie, mais également celui de la conscience terrestre. Par l’observation des mouvements des poissions dans les torrents, mouvements qui défient la loi de la pesanteur, il alla jusqu’à calquer les principes physiques , en réalisant des prototypes de moteurs à implosion ne consommant aucun carburant.
Ses réflexions et découvertes l’amenèrent à des applications directes dans le domaine de la sylviculture, l’agriculture biodynamique et l’hydrologie: cours, d’eau, barrages, dynamisation de l’eau, organisacion des espaces forestiers-gage de la qualité du bois et de l’irrigation naturelle des sols.

Les lois physiques qu’il mit au jour sont, fait important, à l’opposé de nos techniques actuelles pour domestiquer l’énergie- nos moteurs et autres dispositifs sont toujours destructeurs d’énergie par définition. Par ses observations attentives du monde vivant, il aboutit à la conclusion que la vie procède d’un type d’énergie ignoré dans les présentes relations humaines: la nature semble capable de produire du mouvement sans consommer d’énergie au sens de la thermodynamique. pourquoi et comment? C’est que vous pourriez entrevoir en lisant ce livre.

4 Likes

Bonjour,
Très intéressant cet extrait et sa réflexion mérite amplement de lui porter de l’intérêt, il touchait là quelque chose de très profond.
Cela ne fait qu’ajouter au fait que part l’observation de la nature, on y découvrira les secrets de l’Univers… Nassim, William, Olivier, Amira, Inès et toute l’équipe apporté une réponse et une description de plus en plus étaillée de ces dynamiques spontanées :slight_smile:
Ce serait un plaisir que vous nous partagiez un peu plus ce que vous savez sur cet homme, cela pourra bénéficier à tous :wink:
Bien à vous

Avec plaisir.Viktor Schauberger est né en 1885 et sa vie active commence vers 1915 comme garde forestier dans les Alpes Autrichiennes, ceci juste pour le situer dans l’espace et le temps. Fasciné par la nature, il se posa la question : mais pourquoi une truite n’éprouve aucune difficulté à remonter le courant et franchir des cascades?

La truite maintient sa position dans l’axe de la rivière, là où l’eau est la plus froide, la plus dense et son potentiel énergétique le plus élevé. V. Schauberger étudia ses branchies et découvrit que des aubes directrices orientent le flux liquide, créant vers l’arrière un puissant courant tourbillonnaire. Ses écailles brillantes réduisent la friction avec l’eau mais en plus produisent de nombreux petits vortex complémentaires qui amplifient le contre-courant dirigé vers l’amont. En remuant la queue, elle peut accroître le contre courant ce qui lui permet d’avancer avec des vitesses plus ou moins rapides.

Il avait découvert aussi que lorsque l’eau est la plus froide, sa puissance énergétique lui permet de charrier davantage de sédiments érodant les bancs de sable et en conclut qu’elle peut transporter un chargement de grumes plus élevé. En mettant des aubes sur les parois lisses d’un canal la capacité à transporter un chargement de grumes augmentait.De plus cela dynamisait l’eau.

La plus grande découverte de Schauberger est peut-être la compréhension du mouvement. Il disait:"

Nos machines et mécanismes imposent à l’air, l’eau ou autres fluides une dynamique que la nature emploie seulement pour décomposer et dissoudre la matière. Dans une explosion (comme le moteur à explosion) la matière est tiraillée, morcelée et détruite. Le mouvement niul au centre puisque que c’est là qu’a lieu l’explosion, s’accélère en produisant chaleur, bruit et friction. A l’inverse la nature fait appelle à une forme de mouvement centripète allant de la périphérie vers le centre, tourbillonnaire, caractérisé par une vitesse croissante qui refroidit, condense et structure (ou organise) favorisant l’émergence de systèmes plus complexes et plus nobles.Dans la nature la spirale est un type de mouvement fondamental mais le fait que V. Schauberger ait identifié dans le vortex le système dynamique créateur majeur dans l’univers, est au coeur de son écotechnologie et la clé de ses précieuses découvertes dans le domaine de l’implosion De la tornade à la croissance des plantes la circulation des fluides (eau, sang, sève), le même mécanisme préside à la transformation de l’énergie qui passe d’un plan à un autre.

A suivre.

4 Likes

Je continue en m’excusant pour les quelques fautes d’orthographe, de syntaxe ou d’oubli qui pourrait apparaître dans mes textes. .Viktor Schauberger parlait de la gravité et de la lévité
"Dans le cosmos la gravité est depuis longtemps reconnue en physique comme une force énorme mais son contraire la lévité revêt une grande importance dans la nature. Comment un poisson pourrait-il remonter une cascade s’il n’y avait pas de courants ascendants qui leur permettent de léviter? En absence de lévitation, les poissons auraient du mal à remonter un courant violent et nous ne pourrions pas admirer de majestueux arbres s’élevant vers les cieux mais seulement des espèces rampantes. La lévité offre des potentialités bien supérieures à la gravité tout comme l’aspiration concurrence victorieusement la pression.

La dureté de l’eau. C’est à plus 4°C que la densité de l’eau et son potentiel énergétique sont les plus forts.Cette température est appelé point critique. Entre 0°C et 100°C, on distingue 4 points critiques:
0°C: fonte de la glace
+4°C: point du minimum de la densité de l’eau. A cette température, sa structure s’apparente à un milieu colloidal, c’est à dire une sorte de molécules géantes
35°C point de minimum de la chaleur spécifique. Entre 4 et 35°C, la structure colléidale, s’amenuise et disparîit au-dessus de 35°C.
100°C: point d’ébulition.
Selon Viktor Schauberger, l’eau qui coule cherche à se protéger d la dangereuse lumière solaire.Ce n’est pas pour rien qu’arbres et arbustes poussent au bord de la rivière. V. Schauberger a découvert que des vortex spiralés et centripètes se forment en profondeur dans l’axe du courant. Leur rotation s’effectue pour les uns dans le sens des aiguilles d’une montre et pour les autres en sens inverse. Le rôle de cette dynamique tourbillonnaire est de refroidir les mouvements hélicoidaux complexes pour rafraichir et refroidir l’eau constamment en la maintenant à une température adéquate tout en induisant une e accélération du flux spiralé ce qui permet l’éjection des bancs de sable ou bien la transformation des substances indésirables.

1 Like

Une autre découverte de Schauberger concerne la température… Il démontra que les variations de températures sont aussi importantes pour une dynamique adéquate de l’eau qu’elles le sont pour la circulation du sang, ce qu’il explique en étudiant la variation de la température de l’eau par rapport à son point critique de +4°C dans un volume d’espace donné (sous-sol, arbres, cours d’eau,atmosphère).

Quand la température s’éloigne du point critique de +4°C en s’élevant ou en s’abaissant on dit que son gradient est négatif. Quand elle s’en rapproche ou lorsque celle de la nappe phréatique est inférieure à celle de l’air, on dit qu’elle a un gradient positif… Dans le cas d’un environnement dans lequel le gradient est positif, le sol plus froid est ombragé par des arbres. L’eau de pluie plus chaude que la surface du sol le détrempe aisément.et remplit les nappes phréatiques.
Dans le cas d’un gradient négatif la surface du sol non protégée s’échauffe et est plus chaude que l’eau du ciel. De ce fait, elle ne permet pas la pénétration de l’eau de pluie dans le sol. Elle exerce sur la nappe phréatique une pression dirigée vers le haut entraînant les sels dissous qui remontent à la surface.du fait que le déplacement de l’énergie ou des nutriments se fait toujours du chaud vers le froid.
Comment un cours d’eau s’organise et fait-il des méandres? Le cours d’eau est une succession de gorges ou mini-gorges et de gués(dépôt de sédiments). La friction contre le le lit du cours d’eau échauffe progressivement l’eau (gradient de température négatif) qui commence à déposer les sédiments en suspension. Quand ce dépôt de sédiments est maximum, un phénomène de déversoir se produit (cascade ou mini-cascade) donnant naissance à un vortex cylindrique, horizontal qui refroidit l’eau (gradient de températur positif) jusquèà ce que le cours d’eau s’échauffe à nouveau.

2 Likes

Nous allons aborder maintenant l’application des principes de Schauberger à la technologie. Ici, c’est plus flou parce que les travaux de Schauberger ont été faits dans le secret, parce que la communauté scientifique ne l’a pas adopté, parce qu’il a dû travailler sous la surveillance des nazis qui ne lui ont laissé aucun plan à leur départ. De plus à la libération son appartement situé dans la zone d’influence russe a été pillé par les russes; son appartement situé dans la zone d’influence américaine a été pillé par les américains. Américains et russes étaient bien renseignés sur ses activités. Après la libération, il fut discrédité, soupçonné d’être nazi et la science post-libération ne l’a pas reconnu. Il est resté dans l’histoire de la science comme le savant fou qui avait réussi à réaliser des soucoupes volantes sans carburant et dont l’une d’elle arracha par sa puissance le toit du hangar pour son premier essai, mais il n’y aurait pas eu de suite. Après avoir rassemblé ses papiers, il partit en Amérique en 1958.dans l’intention de négocier un contrat avec un consortium américain. A son tour le consortium lui vola ses documents. Il revint en Autriche et mourut cinq jours après…Il nous reste de lui le livre d’Alick Bartholomew: “le génie de Viktor Schauberger” cité plus haut Dans le prochain article nous parlerons de sa technologie.

2 Likes

Le but des recherches de V. Schauberger est une énergie libre. Schauberger abandonne l e modèle euclidien basé sur la ligne droite et le cercle. Toutes les surfaces travaillantes de ses machines font appel aux spirales, sinuosités et courbes de forme ouverte, s’inspirant de géométrie non euclidienne, observable dans la nature. Les formes ovoides et spirales qu’il employait régulent, renforcent et restaurent les produits naturels.
La rencontre de 2 gradients de température génère de l’énergie atomique. Son caractère édificateur ou destructeur est déterminé dans chaque cas par le type de mouvements et la composition des alliages utilisé pour construire l’appareil moteur.
Le vide biologique! :Le principe mécanique de toutes les machines construites par Schauberger est l’aspiration. Un scientifique ami parvint à la conclusion que la puissance d’aspiration ou d’implosion est 127 fois plus élevé que celle de l’explosion. De la même manière que le réacteur d’un avion exploite l’interaction entre aspiration et pression sur un axe commun Schauberger utilise le même principe pour produire un vide biologique.
Ce dernier est induit par la rotation très rapide et tourbillonnaire de gaz ou de liquides pour qu’ils deviennent froids. Si on utilise de l’eau, chaque fois qu’on gagne 1°C en refroidissement, le volume de gaz qu’elle contient diminue dans un rapport de 1 à 273
Sur ces principes Schauberger aurait construit de nombreuses machines utilisant une énergie libre. Cependant, jusqu’à présent personne n’a apporté la preuve d’une production fiable sur une durée suffisante de l’énergie souhaitée.
Sur Internet, certaines sources disent que les nazis se seraient réfugiés en Amérique du Sud, auraient même crées des bases souterraines en Antartique. et auraient même des bases sur la Lune ou Mars…Selon Nuréa TV, il y aurait de nombreux indices qui corroborent cette hypothèses (Vidéos ovnis et 3ème Reich)
Je suis heureux d’avoir partagé cette histoire avec vous. Mon récit s’achève ici en m’excusant pour les répétitions indésirables mais qui ne sont pas de mon fait lors de l’envoi de la réponse. Il y a des pistes à creuser et faire le lien avec la théorie de Nassim Haramein. Après tout si les gaz et les fluides ont la capacité de créer un vide, qu’en est-il du plasma qui n’était que très peu connu à l’époque de Schauberger…
Merci de m’avoir lu e que le vide soit avec vous ainsi que le refroidissement pour créer un autre type de mouvement. Ne dit-on pas qu’il faut garder la tête froide dans des situations critiques et qu’avec la colère les esprits s’échauffent Bonne lecture.

3 Likes